Crowdsourcing : le pouvoir de la foule

Le crowdsourcing est l’une des pratiques les plus en vogue dans les dernières années sur le web. En l’espace de 6 ans, ce concept monté de toute pièce grâce aux nouvelles technologies a su révolutionner le monde des affaires en changeant concrètement les façons de faire. Permettant ainsi de réduire l’écart entre professionnels et amateurs. Donnant la possibilité aux gens du public de soumettre leurs idées en temps réel aux entreprises dans le but de recevoir des bénéfices mutuels.

 

D’abord, le crowdsourcing, c’est quoi?

On appelle crowdsourcing, cette nouvelle pratique d’impliquer le talent, la créativité et l’innovation de la foule pour remplir aux diverses exigences d’une organisation donnée. Le crowdsourcing fait appel à un grand nombre de personnes, souvent de partout au travers le monde, qui œuvre en sous-traitance pour répondre à un appel ciblé de l’entreprise. Autrement dit, il s’agit d’un marketing participatif; les entreprises demandent les idées de la foule pour répondre à leurs besoins. On parle également de maximisation des gains mutuels; combler le besoin d’une organisation en échange d’une récompense pour certains élus seulement. On mise sur l’idée, et non pas sur la personne qui l’a trouvé. Bien sûr on la récompense, mais encore est-il qu’on focalise plus sur l’idée et ses éventuelles répercussions positives.

 

L’ampleur du crowdsourcing

Qui est-ce que les entreprises tentent de convaincre, de persuader avec leur marketing? Les consommateurs. Et ces consommateurs c’est qui? C’est la foule. Les entreprises se sont rapidement rendu compte que c’est parfois très utile d’employer des consommateurs, qui pensent de la même façon que les autres consommateurs visés dans le même bassin. C’est souvent les gens de la foule qui ont les meilleures idées pour convaincre la foule à acheter le produit ou le service d’une entreprise, car ils ne sont pas influencés par l’organisation même, et consomment plus souvent de manière générale le produit qu’un gestionnaire d’entreprise. Ils sont donc bien placés pour donner leur opinion sur comment rejoindre la cible le plus efficacement possible; comment les persuader.

Une des utilisations les plus fréquentes du crowdsourcing réside dans la création de logos ou la conception de concours originaux, uniques et singuliers. Les intéressés (souvent des graphistes) n’ont qu’à soumettre leurs idées en posant leur candidature et seulement quelques idées seront retenues pour qu’on en retienne finalement qu’une seule à la toute fin. Aujourd’hui, plus de 1755 sites sur le web offrent des services de crowdsourcing. Peu à peu, les outils, les buts et les stratégies du crowdsourcing se développent. Le travail peut être fait de manière collaborative ou en parallèle. Dans bien des cas par contre, ils permettent une réduction des coûts, et on se questionne à savoir jusqu’où cette pratique peut nous amener dans le futur?

 

Dans votre cas, avez-vous déjà songé à faire appel à ce genre de pratique pour combler un besoin de votre entreprise? Les opinions des gens sont assez mitigées à propos de ce sujet. Certains vantent sans contredit les mérites du crowdsourcing en s’appuyant sur le fait qu’il aide à la durabilité de l’Internet et à l’innovation mondiale. Alors que d’autres s’opposent en questionnant l’aspect éthique de la chose, plus précisément de la légitimité d’un travail basé sur le crowdsourcing.

 

Pour en apprendre davantage sur le crowdsourcing, rendez-vous ici :https://www.youtube.com/watch?v=nZSJWT4HVxA

 

Des questions ou commentaires? Contactez GENI!

 

 

bool(false)