Facebook at Work; une flèche de plus à l’arc du leader mondial des réseaux sociaux

Facebook ne cesse de nous épater. Que ce soit avec les améliorations incessantes au niveau de la publicité offerte, de l’application Messenger ou de ses GIF animés; la plate-forme a démontré qu’elle a plus d’un tour dans son sac et qu’elle nous réserve bien d’autres surprises à venir. Une des plus récentes nouveautés qui fait énormément jaser dernièrement est le service de réseau social adapté pour l’entreprise : Facebook at Work (ou sous format abrégé : FB@Work).

Cette nouvelle stratégie de développement n’est pas encore tout à fait à point, mais elle devrait y être d’ici la fin de l’année. À vrai dire, Facebook teste présentement son nouveau concept sur des cobayes qui ont décidé de se prêter au jeu. Un certain nombre de compagnies utilise donc ce nouveau service sous forme de bêta privé afin d’évaluer ses forces et ses faiblesses et de donner du « feed-back » à Facebook. Jusqu’à maintenant, tout semblerait aller pour le mieux et nous inciterait à croire, avec la satisfaction des compagnies téteuses, que le service sera bel et bien implanté sous peu.

 

 D’abord, c’est quoi Facebook at Work grosso modo?

C’est une déclinaison de Facebook qui permet aux entreprises de créer leur propre réseau social. L’interface s’articule autour d’un partage de contenu d’entreprise sur le fil d’actualité. Bien que le service soit accessible via le site internet, Facebook veut surtout mettre l’emphase sur son adaptation mobile. L’application « Work » sera donc disponible en iOS ou Android.

 

La stratégie de Facebook at Work repose notamment sur trois principales fonctionnalités.

Premièrement, la fonction du profil qui permet de se connecter auprès de ses collègues d’une même entreprise. Le profil de l’individu permet de fournir de l’information sur son profil, sur les groupes auxquels il appartient, sur les personnes abonnées à son profil, etc. Une deuxième fonction a pour but de former des groupes ouverts (accessible à tous les employés de l’organisation) ou des groupes fermés, lorsque le sujet concerne quelques personnes seulement. Troisièmement, une fonction de « Work chat » qui permet de communiquer instantanément par texte, voix ou vidéo, avec la possibilité de faire un partage d’écran.

Facebook a littéralement saisi l’opportunité de venir concurrencer directement auprès des éditeurs connus qui offre le même genre de service en entreprise. On peut penser par exemple à Salesforce (avec Chatter) ou Jive qui seront directement affectés par la sortie du nouvel outil de Facebook.

 

Voici ce qu’on « LIKE » à propos de Facebook at Work :

 

  • Son côté « user friendly » 

Le plus gros avantage de Facebook at Work est surtout son aspect simpliste. La majorité des gens possèdent déjà un compte sur Facebook et ceux pour qui ce n’est pas le cas, n’auront pas de difficulté à se servir de Facebook at Work, car c’est très intuitif. Cela dit, les gens pourront créer leur profil d’entreprise autant à partir de leur adresse ou compte personnel (déjà existant) ou bien s’en créer un tout nouveau à partir de leur adresse courriel d’entreprise. On peut également oublier les formations, car l’outil est extrêmement facile à utiliser. Un des principaux objectifs était que l’utilisateur s’adapte rapidement à la nouvelle interface et c’est le cas.

 

  • Pas de distraction

Le concept est très similaire à celui de Facebook. Par contre, Facebook at Work retire toutes distractions. L’interface permet en effet de partager uniquement du contenu pertinent relié à l’entreprise. Il y a donc peu de chances que des éléments viennent distraire les travailleurs sur le fil d’actualité.

L’interface permet même de faciliter les interactions avec les clients, les fournisseurs ou les partenaires présents sur Facebook, tout en évitant de faire perdre du temps avec des distractions provenant de l’extérieur.

 

  • Puissance : sur le web et sur mobile

L’application mobile « Work » est déjà sortie sur le Play Store, par contre elle est juste accessible pour les compagnies qui testent la plate-forme. Comme j’ai mentionné plus haut, le nouveau service offert par Facebook est surtout pour l’utilisation à partir du mobile. Les utilisateurs pourront donc rester connectés et à l’affût de toutes les nouvelles qui se passent au travail, même lorsqu’ils n’y sont pas.

 

  • Offre « freemium »

Facebook ne compte pas monétiser Facebook at Work grâce à la publicité, mais plutôt en créant un modèle Freemium. Quelle est la stratégie derrière tout ça? Simplement d’ajouter des fonctionnalités additionnelles pour les entreprises désireuses d’avoir plus d’options. Par exemple, si elles souhaitent bénéficier d’outils d’analyses, un service de support ou l’ajout de possibilités d’archivages du contenu partagé. Bref, toutes ces hypothèses sont bel et bien possibles, mais restent tout de même encore un mystère. Facebook n’a pas encore détaillé que l’offre « freemium » allait réellement offrir de plus.

 

Ce qu’on « DISLIKE » de Facebook at Work :

 

  • L’insécurité du partage des données :

Les entreprises doivent pouvoir faire confiance à l’interface lorsqu’ils font le partage de données d’entreprises confidentielles. Pour le moment, plusieurs restent sceptiques à cet égard. Il n’y a rien qui indique que Facebook at Work sera en mesure de protéger les données échangées.

 

Somme toute, Facebook at Work va selon moi devenir très utile pour les PME. Pour les grosses entreprises, je ne suis pas certaine. Du moins, ce sera un immense défi pour Facebook de répondre aux besoins de communications multiples des gros joueurs du marché. Certaines limites entourent également Facebook at Work au niveau de la gestion du contenu.

Mais qui sait, c’est peut-être aussi une nouvelle interface qui va révolutionner le monde du travail? Facebook est assez puissant que ça m’étonnerait qu’il n’ait pas pensé à chaque petit détail pour venir concurrencer contre les plus gros joueurs qui occupent le marché de réseau social en entreprise.

 

Références :
http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/1164275-avec-facebook-at-work-nous-voulons-connecter-3-milliards-de-professionnels/
http://www.journaldunet.com/solutions/reseau-social-d-entreprise/facebook-at-work.shtml

 

 

bool(false)