Le marketing par courriel; toujours aussi puissant

On vante souvent les mérites des réseaux sociaux à titre d’outils puissants de marketing et de communication. En plus de rejoindre la cible efficacement, ils permettent une interaction instantanée et plus personnelle avec les clients.

Toutefois, lorsqu’on revient aux bases, on voit l’importance capitale de ne pas se confier uniquement à la gestion des réseaux sociaux, mais plutôt de jumeler cette initiative à celle d’une stratégie d’envoi de marketing par courriel.  

 

Pourquoi?

Simplement parce que la grande majorité des gens possède aujourd’hui une adresse courriel et que c’est un des moyens les plus efficaces pour les rejoindre. On compte notamment beaucoup plus de gens qui possèdent une adresse courriel qu’un compte sur les médias sociaux. Certaines personnes sont indifférentes face à ses réseaux par simple manque de temps ou d’intérêt ou par opposition aux politiques. C’est pourquoi, concentrer tous ses efforts marketing sur les réseaux sociaux serait un faux pas, du moins il réduit considérablement la possibilité d’atteindre efficacement sa cible.   

Prendre ses courriels reste sans contredit la première action qu’entreprennent la plupart des personnes en ouvrant leur ordinateur. Cette activité est encore plus populaire sur le Web que la recherche d’informations sur les moteurs de recherche ou que le magasinage en ligne. De par son ancienneté, le courriel est perçu comme un outil plus professionnel, fiable et sécurisé, c’est pourquoi, il est tant primé des entreprises.

Loin d’être rangé aux oubliettes, le marketing par courriel prouve encore aujourd’hui la puissance qu’il a auprès des utilisateurs. Selon un nouveau rapport d’eMarketer, il semblerait que le marketing par courriel se porte bien au Canada; l’an dernier, les mercaticiens canadiens ont dépensé 21,8 millions de dollars en marketing par courriel, soit une hausse de 14,8 % depuis 2014. La firme eMarketer estime également que cette hausse augmentera de 10 % cette année et continuera tout autant d’augmenter au cours des quatre prochaines années.

Ce qui est d’autant bien, c’est que l’énergie de cette pratique est maintenant concentrée vers le consentement des consommateurs à ces envois de marketing par courriel (le consentement se fait via l’adhésion à une liste de courriel ou à une infolettre). Lorsque la CRTC a lancé sa Loi canadienne anti-pourriel en 2014, beaucoup voyait la fin des courriels marketing. Toutefois, les derniers nombres dévoilés par eMarketer confirment que ces stipulations n’étaient pas du tout fondées. Au contraire, on révèle même que cette loi aurait permis d’affiner les listes d’adresses électroniques des entreprises et d’en améliorer leur performance, en ne conservant que les utilisateurs réellement intéressés de recevoir le contenu de l’envoi de ce marketing par courriel.

Le chef d’opérations Steve Levy d’Ipsos Reid a même confié que les « marques ont été amené à porter davantage attention à ce qu’ils faisaient; à proposer des offres davantage ciblées à leur auditoire ».

Les recherches d’Ipsos ont également permis de conclure que le marketing par courriel est sur une bonne lancée au Canada. Selon leurs données, 8 consommateurs sur 10 seraient complètement ouverts et favorables à l’idée de recevoir des courriels ciblés des entreprises.

Bref, le pouvoir reste entre les mains des entreprises; jumeler la tactique du marketing par courriel à d’autres initiatives peut définitivement permettre de réaliser des retours sur investissements notables. Mais, à condition que l’envoi de courriel ne soit pas fait dans l’abus, sans quoi ces efforts pourraient mener à l’irritation des utilisateurs. 

 

 

Vous avez des questions ou commentaires? Contactez GENI!

 

Source : http://www.marketingmag.ca/advantage/email-marketing-is-on-the-rise-in-canada-169813

 

bool(false)