Vos annonces AdWords expirent… très bientôt!

Ça y est, Google a annoncé début août qu’ils changeaient leurs formats d’annonces textuelles… encore! Quels sont les impacts positifs et négatifs pour les annonceurs? Dans tous les cas, il faudra agir vite, car la date butoir est le 26 octobre 2016.

 

Nouveaux standards et surtout, plus de texte

Souvenez-vous, en mai 2016, les nouvelles règles de Google ont fait en sorte d’éliminer les annonces placées dans la barre latérale des résultats de recherche. Ce faisant, le but était de paver la voie à des annonces avec plus de texte et en donnant plus de latitude aux annonceurs pour promouvoir efficacement leurs offres auprès de leur audience cible.

Après plusieurs mois de tests en bêta, les résultats ont prouvé qu’un nouveau format d’annonce comportant plus de texte était plus efficace. De fait, avec le nouveau format long des annonces, l’annonceur peut ajouter plus de mots-clés et augmenter la pertinence de son annonce, améliorant du coup son retour sur investissement. Sommes toutes, on obtiendrait un taux de clic plus élevé, un coût par clic moins cher et surtout plus de conversions.

 

Les opportunités

L’opportunité pour les annonceurs de réécrire leurs annonces afin d’y ajouter du texte pertinent et de mesurer leur performance est à saisir, surtout que l’impact négatif de ne pas en profiter est bien réel.

L’ajout de texte pertinent permet notamment de réduire les taux de rebond en améliorant la clarté des annonces. De plus, plus de texte signifie plus d’espace occupé dans les résultats de recherche; cela se traduit par une visibilité accrue par rapport à la compétition qui n’aurait pas saisi l’opportunité.

 

Les impacts de ne pas faire les ajustements d’annonces

Il sera important d’effectuer des tests systématiques avant fin octobre pour se pratiquer dans ce nouveau format et mesurer son efficacité versus le « paix à son âme » défunt format court. D’autant plus que vous vous assurez d’un avantage compétitif par rapport à vos compétiteurs retardataires qui risqueront bien de tomber des nues après le 26 octobre 2016. De fait, les anciennes annonces existantes ne pourront plus être modifiées. Vous serez donc contraints à les remplacer par le nouveau format de toute façon tôt ou tard.

 

De plus, le danger pour les annonceurs qui n’auraient pas adapté leurs formats d’annonces après la fin octobre réside dans le fait que Google risquerait de faire passer leurs publicités au second plan, car elles afficheront des taux d’engagement inférieurs à ceux des nouvelles annonces enrichies.

La morale de l’histoire, c’est que Google encourage les annonceurs à se tenir à l’affut en changeant une fois de plus les règles du jeu. En tant que spécialiste Web, il faut rester vigilant, observer les bonnes pratiques publicitaires et constamment s’adapter afin de maximiser le retour sur investissement des efforts publicitaires.

 

N’oubliez pas, GOOGLE favorise les esprits en éveil 😉

Optimisez vos campagnes, contactez un expert GENI certifié AdWords!

 

bool(false)